Réinventons Paris 1 dans le Campus Condorcet, Réinventons le Campus Condorcet dans Paris 1

Opérationnel depuis la rentrée 2019, une fois le déménagement des unités de recherche achevé, et malgré les complications occasionnées par l’épidémie, le Campus Condorcet fonctionne véritablement depuis un peu plus d’un an. Marque de son importance, de l’attention dont il fait l’objet, mais également sujet de vigilance pour nous, l’Etat est en train de repenser son rôle au sein des structures de gouvernance du Campus, d’en préciser les missions dans le sens de l’interdisciplinarité, et heureusement d’en renforcer le soutien en prévoyant la signature d’un Contrat pluriannuel, impliquant les collectivités locales.

Pour notre université, le Campus Condorcet est un enjeu majeur. D’abord il est un outil formidable pour desserrer l’étau immobilier qui a longtemps été l’une de nos principales entraves. Plus du quart de nos laboratoires y sont maintenant pour tout ou partie implantés, quelques enseignements également, et à des échéances variées, bien d’autres formations, et d’autres structures de recherche, les suivront. Mais le Campus Condorcet n’est pas qu’une opération immobilière. Réunissant onze partenaires, universités ou établissements de recherche, le Campus Condorcet est un pôle essentiel des sciences humaines et sociales dans notre pays, un site d’une importance comparable, au nord de Paris, au plateau de Saclay pour d’autres disciplines. Il s’agit donc d’un formidable creuset, dont toutes les potentialités et toutes les synergies doivent être exprimées.

Renforcer la place des membres de Paris 1 au sein du Campus

Dans cet écosystème unique, Paris 1 du point de vue des effectifs est aujourd’hui le partenaire le plus important. Notre université dispose également d’un atout essentiel. Alors que la plupart des autres membres du Campus appartiennent aussi à des regroupements dont les logiques propres, parfois intégratrices, peuvent être divergentes, Paris 1 retrouve sur le Campus la plupart de ses partenaires de Sorbonne Alliance (Paris 3 Sorbonne-Nouvelle, l’INED et la FMSH), mais aussi le CNRS qui est notre interlocuteur majeur en matière de recherche. Nous participons également à de nombreuses structures scientifiques transversales qui y sont localisées (l’Institut Convergences Migrations, le labex Dynamite, le Gemdev, quatre Groupements d’intérêt scientifique…), ainsi qu’au Grand Equipement Documentaire. Il faut faire reconnaître pleinement la place et le rôle de Paris 1 au sein du Campus, à la fois dans les instances de l’établissement public et dans la réalité de son fonctionnement scientifique. Des actions concrètes (délocalisation de conseils centraux, organisation de manifestations emblématiques pour notre établissement…) traduiront cette appartenance croisée.

Mais le Campus Condorcet n’est pas qu’affaire d’institutions. Loin d’être une coquille vide, incarnée seulement dans une superstructure, il est avant tout fait de femmes et d’hommes, qui y travaillent, y cherchent, y enseignent, y administrent, y soutiennent, et parfois même y résident. Ce sont les acteurs même de la vie du Campus dont il faut mieux faire entendre la voix, à tous les niveaux de son fonctionnement. Une politique volontariste de notre université les soutiendra, et les encouragera à renforcer leurs synergies et à les faire fructifier. Cela suppose également, et la question se pose en termes comparables pour tous les sites de l’université, de veiller à une communication aussi fluide que possible avec les autres implantations de notre communauté.

Faire du Campus Condorcet une opportunité pour tous

Loin d’être isolé ou réservé à certains, le Campus Condorcet offre des opportunités pour l’ensemble des membres de la communauté de Paris 1. En effet, il est maintenant acquis que ses installations scientifiques sont accessibles à tous les membres de notre université, par exemple le centre de colloques pour l’organisation de manifestations scientifiques, l’hôtel à projet pour l’hébergement de programmes de recherche, les résidences universitaires, les lieux de séjour de collègues invités… Nous veillerons à ce que ces possibilités soient pleinement saisies.
Opportunité pour tous, le Campus l’est également d’un point de vue financier. La phase II, encore à venir, représentera à elle seule un quart de milliard. Site de recherche réductible à aucun autre, y compris dans sa forme juridique, Condorcet est l’équivalent du « 11e IDEX », tout en nous épargnant la dimension d’établissement cible, visant à des fusions (et donc sans contrainte d’ajustement aux critères du classement de Shanghai). Enfin le Campus Condorcet pourra être porteur de réponses dans le cadre du futur PIA 4. Mais il ne fait pas s’y tromper : il le fera en son nom propre, ce qui impliquera pour notre université de s’y associer à la fois avec dynamisme et vigilance.

Le Campus Condorcet, deux échéances majeures

Dans trois ans, le site actuel d’Aubervilliers se doublera, à proximité, de l’ouverture d’un bâtiment principalement destiné à l’accueil des licences de sciences humaines de notre université, sur le site de La Chapelle. Sa réussite dépend de deux facteurs : d’abord organiser le déménagement avec la complète participation de tous les intéressés. Visant surtout le site de Pierre Mendes France, les conséquences en seront considérables aussi par les redéploiements qu’il permettra. Mais le succès de la Chapelle suppose aussi que, dès maintenant, son fonctionnement soit prévu en garantissant une gestion au plus près des acteurs, et sans compliquer l’organisation administrative, c’est-à-dire concrètement en laissant la plus grande latitude aux services de notre université.

Enfin, un horizon plus lointain, mais décisif pour tous et pour d’autres implantations, en géographie, en archéologie etc., est celui de la phase II, sans laquelle le projet ne sera pas achevé. Or cette seconde tranche des travaux est aujourd’hui conditionnée à la réussite de l’existant. C’est pour cela, aussi, qu’il est essentiel que notre université s’engage, sans négliger ses intérêts propres, dans la complète réussite scientifique du Campus. Ce lieu de rayonnement savant et d’échange, d’enseignement par la recherche et à la recherche, nous saurons aussi en faire un cadre de vie approprié par tous, et qui corresponde pleinement à son nom de Campus.

REINVENTONS PARIS 1

Pour une université ouverte, collégiale et solidaire

Réinventons Paris 1
Ensemble